A&CP : ARCHITECTURE ET COMMANDE PUBLIQUE : 308 AVENUE THIERS 33100 BORDEAUX TELEPHONE 05 57 14 06 91 - Contact

Les actualités d'A&CP

Voir la dernière newsletter

Nombre d'actualités par page :

Le 08-02-2018, par A&CP Aquitaine

Cour des comptes - Un bilan jugé mitigé pour l'opération Campus, 10 ans après son lancement

Dans son rapport annuel publié le 7 février 2018, la Cour des comptes tire un bilan en demi-...

En savoir plus

Le 05-02-2018, par A&CP Aquitaine

Sanctions en cas de non information du candidat évincé

le 05/02/2018   Interrogé par le sénateur Jean-Louis Masson sur les possibilités de...

En savoir plus

Le 05-02-2018, par

Mobilier urbain en céramique à Limoges, capitale des arts du feu (87)

Mondialement connue grâce aux arts de la table, la ville de Limoges souhaite être reconnue pour d'autres talents. La porcelaine permet de réaliser de splendides assiettes mais également des objets de haute technologie et des œuvres d'art. Les élus veulent le faire savoir.

Depuis 2008, la ville de Limoges, en Haute-Vienne, a rejoint le réseau des Villes et Pays d'art et d'histoire. Dans le cadre de sa politique de valorisation des arts du feu, la ville de Limoges s’est portée candidate, en juin dernier, au réseau international des Villes créatives de l’Unesco. Le 31 octobre 2017, elle a officiellement décroché ce prestigieux label et est la quatrième ville française à le recevoir. La reconnaissance apportée par cette désignation distingue non seulement l’excellence de l’écosystème local, mais également la pertinence et l’ambition du programme de valorisation proposé par la ville.

Histoire d'art et de feu

La ville de Limoges a une longue tradition artisanale et industrielle de la porcelaine, de l'émail et des vitraux. Plusieurs musées ou lieux d'expositions (musée national Adrien-Dubouché, musée des Beaux-Arts, pavillon du Verdurier, le four des Casseaux...) font revivre cette histoire qui est loin de se résumer aux arts de la table. Pourtant l'espace public porte peu la trace de cette identité, alors que la céramique technique, qui traite des applications industrielles, peut se prévaloir de belles réalisations dans de nombreux domaines comme le design ou l'habitat.

Identité limougeaude

Afin que les Limougeauds s'approprient cette histoire, la municipalité a imaginé de susciter des réalisations dans l'espace public. Des potelets, couronnés de porcelaines, ont fait leur apparition dans certains espaces stratégiques. Face à l'hôtel de ville, le mobilier urbain s'est habillé de céramique.
L'adjoint au maire en charge de l'urbanisme, de l'aménagement du territoire et des espaces verts, Vincent Léonie, veut aller plus loin. "Nous avons conçu un parcours céramique, en centre-ville, reliant les hauts lieux de cette discipline, et lancé un concours d'artistes pour matérialiser ce fil rouge." Initié en 2016 pour aboutir en 2019, le concours associe un artiste et un industriel. Ensemble, ils doivent réaliser un jalonnement, trait-d'union entre les lieux marquants de la céramique à Limoges. Ce concours marque la volonté de la ville de promouvoir son économie, dont le tourisme n'est qu'une facette.

Lauréats du concours

L'équipe lauréate du jalonnement céramique a été désignée en décembre 2017. Celle-ci est composée de Pleg design et Porcelaines Arquié. Leur projet porte sur la "réparation de l'espace public par la céramique" sur le principe du Kintsugi japonais. Une technique utilisée traditionnellement pour la réparation à la laque d'or d'objets en céramique. Au fil du parcours, ce "Kintsugi urbain" porte sur la création d'une vingtaine de pièces qui sont à l'étude.

Biennale Toques et porcelaine

Les élus envisagent de s'appuyer sur le succès de la manifestation Toques et porcelaine (30.000 visiteurs en 2017) qui met en valeur les arts de la table et valorise les savoir-faire. La prochaine édition doit justement avoir lieu en 2019. L'inauguration du parcours pourrait se dérouler en parallèle aux rencontres, renforçant la synergie entre les deux événements.

Une vraie synergie

La ville de Limoges, outre ses musées, compte une école nationale supérieure d'art (Ensa), un centre de recherche sur les arts du feu et de la terre (Craft), le Pôle européen de la céramique, labellisé pôle de compétitivité en 2005... Limoges s'appuie sur tous ces partenaires pour avancer, mais elle attache une importance particulière à la participation des habitants. "Il faut qu'ils soient fiers de leur ville, explique l’élu, pour devenir ses ambassadeurs. C'est pourquoi le réaménagement urbain doit être participatif. Travailler sur l'image d'une ville nécessite d'y associer ses habitants."

Source : LOCALTIS

Le 02-02-2018, par A&CP Aquitaine

Marchés de travaux : rappel sur les obligations du titulaire en matière d'assurance

Dans un arrêt du 26 janvier 2018, le Conseil d'Etat a tranché un litige relatif à l'obligat...

En savoir plus

Le 01-02-2018, par A&CP Aquitaine

Recours au dialogue compétitif : l'incapacité de l'acheteur doit être avérée

Dans un arrêt du 18 décembre 2017, le Conseil d’Etat a rappelé les conditions de recou...

En savoir plus

Page précédenteActualités 76 à 80 sur 815Page suivante