A&CP ARCHITECTURE ET COMMANDE PUBLIQUE EN NOUVELLE AQUITAINE AQUITAINE - Contact

Les actualités d'A&CP

Voir la dernière newsletter

Nombre d'actualités par page :

Le 24-03-2023, par A&CP Aquitaine

Groupement solidaire : possibilité de demander son propre paiement

 Un membre d’un groupement solidaire, qu’il en soit ou non le mandataire, est recevable ...

En savoir plus

Le 24-03-2023, par A&CP Aquitaine

Commande publique : modification des conditions d’exclusion obligatoire des candidats

 Une loi du 9 mars 2023 portant diverses dispositions d’adaptation au droit de l’Union ...

En savoir plus

Le 24-03-2023, par A&CP Aquitaine

Une entreprise peut-elle devoir le montant d'un marché complémentaire suite à défaillance de sa part

 Dans l’hypothèse où le maître de l’ouvrage a subi un préjudice du fait des fautes co...

En savoir plus

Le 17-03-2023, par A&CP Aquitaine

La Capeb veut aller plus loin pour limiter la sous-traitance en cascade

 

PROPOSITION DE LOI. Faut-il limiter la sous-traitance dès le premier rang ? C'est la conviction de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), qui souhaiterait voir évoluer la proposition de loi déposée sur le sujet par le député Pierre Morel-A-l'Huissier.

La Capeb veut aller plus loin pour limiter la sous-traitance en cascade. Pour cela, l'organisation professionnelle a demandé au député Pierre Morel-A-l'Huissier, à l'origine du dépôt d'une proposition de loi traitant de ce sujet, de revenir sur un point central du texte. Celui-ci, en l'état, prévoit en effet de limiter la sous-traitance au second rang pour les marchés passés en lots séparés, et au troisième rang pour les marchés non allotis. Or, selon les représentants des artisans du bâtiment, il faudrait limiter cette pratique au premier rang, et ce pour tous les types de marchés (publics et privés, allotis et uniques). "La sous-traitance à plusieurs rangs est source de travail dissimulé mais aussi de prédation économique puisqu'elle est souvent réalisée à vil prix avec des conséquences en matière de qualité et performance des matériaux", peut-on lire dans un courrier rédigé à l'attention du député, signé par le président de la Capeb, Jean-Christophe Repon.

Ces pratiques de sous-traitance en cascade seraient privilégiées par les entreprises générales (EG) qui, selon le courrier, font réaliser les travaux "par des entreprises sous-traitantes dont les conditions contractuelles sont en leur défaveur, que ce soit en matière de prix ou de responsabilité". La limitation à un rang 1 contraindrait ainsi ces EG à "choisir elles-mêmes tous les sous-traitants sans reporter cette charge sur les sous-traitants eux-mêmes", et à "mieux définir les contenus de prestations attendues". La Capeb avait déjà formulé cette demande au moment des Assises du BTP, l'an dernier.

F.L., le 16/03/2023

 

 

 

Source : BATIACTU

Le 17-03-2023, par A&CP Aquitaine

Architecture : un Palmarès dédié aux réhabilitations exemplaires de bâtiments post-1948

  MIPIM 2023. Le ministère de la Culture annonce la création d'un Palmarès entièrement d...

En savoir plus

Page précédenteActualités 36 à 40 sur 507Page suivante